Lettre de nouvelles #8

Lettre de nouvelles envoyée pour donner des nouvelles de notre confinement !

Confinement, voyage et racines

Bonjour !

Quelques nouvelles du projet dans ce confinement, qu’est ce qu’on fait, où sommes nous, et est ce que les vélos vont bien ?
 
Nous sommes du côté de Saillans, où nous étions en vadrouille depuis une bonne semaine avec l’équipe au complet. Notre Fresque du Climat annulée, Maxime est rentré initiatialement pour un weekend, et finalement pour le confinement ! Les rencontres nombreuses nous ont bien aidées à trouver une réponse à notre demande de confinement: Trouver un endroit où l’on ne dérangerait personne, pourait éventuellement tomber malade et filer un coup de main à celui qui nous proposerai ce bon plan.
 
Nous voilà chez Cédric, maraîcher à Saillans, en plein dans le lancement de la saison ! Une cabane à disposition avec le grand confort : eau de la rivière, panneau solaire et batterie, poêle à bois… Et une forêt à découvrir, aux petits oignons. La page de photo « La péloche défile«  à été mise à jour avec quelques clichés de notre nouveau repaire !
 
Cabane de Saillans
 
C’est bien sûr l’occasion pour nous de continuer à réfléchir, pousser et questionner ce qu’implique nos raisonnements.
Cela nous fait penser à sérieusement envisager une réponse sédentaire et concrète de notre viable et enviable. C’est aussi un temps pour écrire, nos articles naissent petit à petit, et Victor tiens un petit carnet de confinement, qui mélange réflexions, état d’esprit et quotidien. 
 
Car bien qu’à l’arrêt, la nécessité de questionner nos systèmes et de se demander à quoi nous voulons participer, est d’autant plus criante avec cette crise, qui en emmène d’autres. Cela à été l’occasion pour nous de regarder en arrière ce que nous écrivions lors du départ, et les mots laissés quelques mois plus tôt ont raisonne avec une nouvelle profondeur. 
 

Aujourd’hui, les façons de répondre à nos questions fondamentales se précisent, parlent de simplicité, de paysannerie et moyens de subsistance, de sobriété, d’organisation collective, de politique, et de convivialité. À la question qu’est ce qu’on attends ? Y fait face à nos peurs, espoirs et moyens, mais chaque jour est un petit travail pour les affronter. Et l’envie est encore présente de continuer ce voyage, s’enrichir d’expériences et de visions du monde, l’avenir post-confinement n’est pas fixé, mais il gardera quoi qu’il arrive sa part d’aventure !

Le moral est donc plutôt au beau fixe, et nous serions supers contents d’avoir de vos nouvelles ! N’hésitez pas à nous envoyer un message, un texto ou un coup de fil, on a le temps de prendre le temps !

Nous vous souhaitons un agréable confinement, vive le bien commun et les douches de rivières !

Prenez soin de vous !

L’équipe Terre-Mer-Air

Paris Mai, et le monde ?

Un jeu de chiffres pour imager la pastille verte sur la plaquette d’un livret d’épargne.

Carnet de bord de Victor

Une envie me prends d’écrire le quotidien d’un voyage qui change de forme. Nous voilà sédentaires pour quelques semaines au moins, et je vis ce moment comme le début d’une…

La péloche defile !

Une sélection des clichés des instants du voyage !

Voyager pour fuir ?

Pourquoi voyage t’on ? Habiter le monde, le fuir ou le rencontrer ? Les trois sûrement !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

fr_FRFR