Porter une idée qui arrive à maturité

Agir, une énergie individuelle ou un contexte sociétal ?
Terre-Mer-Air

Une rencontre avec Daniel Testard, boulanger à Quily, à continué de mûrir des idées qui me traversait.

Daniel travaille 2 jours par semaine à la boulang’, propose un pain au levain naturel et un à la levure (pour faire venir tout le monde). Concevant son lieu et les jours de boulangerie comme un moyen de faire rencontrer les gens, il passe en effet dans les 3 heures de notre passage une bonne trentaine de personnes, certaines venant pour le pain, d’autre comme un moyen de papoter dans ce recoin de chaleur qu’apporte un magnifique four à bois.

Pour ce pionnier du pain au levain naturel, il n’est pas pionnier de « son fait », mais affirme plutôt que l’idée de cette façon de faire était « mure », et qu’il n’en porte que sa déclinaison.

Et de cette réflexion, le besoin de prendre du recul sur nos actions individuelles à nous s’est posé pour moi.

Il me semble important de constater ses propres actions sous la lumière des mouvements sociaux, historique, de classe et d’époque. De reconsidérer l’action individuelle dans le tout de l’Histoire, du global, visqueux.

L’oublier permet au rêve « self-made men » d’émerger, avec pour idée d’être coupé du monde et de n’en devoir qu’à soi.

Moi, ingénieur de 22 ans en sortie d’école, m’inclut dans un mouvement global, déterminé entre autre par le passé. Cela ne choisit pas pour moi, mais oriente, « distribue » le jeu des cartes qui me sont permises de jouer. De plus en plus de gens refusent des jobs, un mode de vie « confortable » et mon action est une parmi celles ci, dans ma déclinaison, mais dans un mouvement global, qui lui, est sociétal, politique.

Nous participons donc, à mes yeux, qu’à l’expression d’idée dont la maturité ne dépend que très peu de nous, mais dont la diffusion et son énergie dépends de celle que l’on y consacre. J’apporte donc désormais en conscience humblement ma petite pierre à un édifice que certains autres construisent aussi, tout comme d’autres en portent de différents, et que le Tout est fait d’Elements.

Cela ne veux pas dire que tout est écrit, mais plutôt qu’il est de notre choix de mettre notre énergie au profit de tel ou tel « mouvement », « idée », et que nos choix d’aujourd’hui influera sur nos possibilités à choisir par la suite, et éventuellement le choix d’autres personnes. Nous pouvons rendre possible ou impossible un monde par nos actes.

2 thoughts on “Porter une idée qui arrive à maturité

  1. « Nous pouvons rendre possible ou impossible un monde par nos actes. »

    Cette phrase restera gravé en moi !

    Merci beaucoup de me faire réalisé que je ne suis pas seul à vouloir changer les choses et qu’il y a une pluralité de solutions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

fr_FRFR
en_GBEN fr_FRFR